Avant d’en décortiquer le processus et d’indiquer ses multiples intérêts, commençons par une définition… et une traduction. Le personal branding, c’est du marketing personnel qui permet à tout un chacun de se créer et de se gérer sur Internet comme on s’y prendrait avec une marque.

Dans le personal branding, la marque est donc un individu, qu’il convient alors de manager avec des méthodes similaires à celles utilisées pour un produit.

  • Avec comme objectif d’être maître dans la création de sa e-réputation, cette dernière regroupant toutes les dimensions de l’identité numérique d’une personne : nom, prénom, présentation, parcours professionnel, expertises…
  • Avec comme méthode d’apparaître de façon maîtrisée, rigoureuse, pertinente et positive lors de toutes requêtes dans les moteurs de recherches (quand on vous « google-ise ») : sites, articles, profils dans les réseaux sociaux, notes de blogs, commentaires…
  • Avec comme but quasi-exclusif de légitimer une expertise professionnelle, adossée à la plus grande cohérence possible dans le tableau d’ensemble des « traces numériques » laissées sur la toile

Votre nom (associé ou non à votre prénom), c’est le cœur même de votre identité : chérissez-le, protégez-le, propagez-le !

Première étape à réaliser séance tenante : achetez un nom de domaine à votre nom !

Vous serez sûr(e) qu’il vous appartiendra définitivement et qu’il vous suivra

toute votre vie.Et n’oubliez pas de renseigner tous vos comptes médias sociaux et articles et commentaires… avec votre vraie identité personnelle et professionnelle (oubliez les surnoms et autres diminutifs…).Aujourd’hui, la recherche de talents passe quasi exclusivement par le Web (côté candidats comme côté recruteurs). A l’heure de l’omniprésence des réseaux sociaux, la question n’est plus « J’y vais ou j’y vais pas » mais « J’y vais, mais en maîtrisant parfaitement ma présence numérique ! »

Cette maîtrise consiste à se créer une « identité numérique » précisément en phase avec ses attentes, notamment professionnelles. Pour ce faire, il convient d’agir avec ordre et méthode, notamment par l’intermédiaire de plateformes numériques qui vont opérer votre « transformation digitale » en créant un « dialogue subtil » entre vous et les interlocuteurs que vous souhaitez toucher, à mille lieux de la seule présentation « brutale » de votre CV en ligne.

Cas n°1 : vous ne produisez pas de contenus (vous n’écrivez pas d’articles comme celui-ci par exemple…)

Choisissez les sites/plateformes les plus connus, qui font parfaitement l’affaire pour un excellent rapport temps passé/résultat : Linkedin, Twitter et Google+.

Bénéfice quasi-immédiat : Il y a toutes les chances que les 3 plateformes fassent remonter votre nom en première page de Google quand il est requêté.

Conseil : Veillez à avoir toujours vos informations à jour, et les plus précises possibles.

                  Cas n°2 : vous produisez du contenu pour optimiser votre présence digitale

Utilisez alors About.me et Flavors.me. Ces deux plateformes vous permettent de bénéficier d’une URL avec votre nom et de créer une page synthétique combinant l’intégralité des liens pointant vers vos comptes de réseaux sociaux.La curation, c’est la possibilité pour vous d’agréger très simplement des contenus thématiques (correspondant par exemple à votre expertise métier) pour les poster sans en changer un mot sur les réseaux sociaux déjà citées : LinkedIn, Twitter ou Google+.

Les deux plateformes de curation les plus connues et les plus efficaces sont Scoop-it et FlipBoard.]Si vous souhaitez que votre nom soit associé à des contenus contextuels de qualité, à vous de jouer ! Ou plus précisément de publier activement, mais de façon pertinente. Pour le faire en toute simplicité avec un maximum de résultats, privilégiez des plateformes immédiatement opérationnelles du type Pulse, Slideshare (idéal pour avoir un lien URL avec votre nom) ou Medium (spécialisé dans la publication de posts longs).

Choisissez également des sites de publication en fonction de votre cœur de cible et de métier. Vous êtes « graphiste » (photographe, designer, architecte…) : Instagram s’impose !

Vous êtes journaliste radio ou télé, SoundCloud vous permet de diffuser des podcasts.

Si vous recherchez une plateforme simple de micro-blogging, choisissez Tumblr !

  1. Facebook Page : avec Facebook Page, vous pouvez désormais de créer votre page professionnelle en toute simplicité
  2. WordPress : avec WordPress, vous pouvez créer un site (avec une URL avec votre nom) en quelques clics, à partir de milliers de templates disponibles gratuitement
  3. Youtube : avec Youtube, vous allez profiter de la prodigieuse viralité de la vidéo pour diffuser vos contenus animés et autres tutos !

Faites le test vous-même en tapant votre nom sur Google. Apparaissez-vous en page 1 des résultats et, si oui, est-ce que tous les articles qui parlent de vous le font positivement et sont à jour ? Si tel n’est pas le cas, rien n’est perdu ! Servez-vous des modes d’emploi et des plateformes énoncés plus haut dans cet article pour (r)établir votre e-réputation en chassant les mauvais résultats en pages 2, 3 et plus loin encore !

  • Klout Score pour mesurer votre « influence digitale »
  • BrandYourself pour mesurer le ranking et l’évolution du référencement de vos différentes pages

Grâce au Personal Branding, vous allez devenir visible sur Internet. Mais attention ! Cette visibilité sera payante si et seulement elle est maîtrisée, rassurante… et cohérente avec votre CV.

C’est à ce prix que vous attirerez l’attention d’un recruteur au point où il souhaitera vous rencontrer. Alors démarquez-vous, dans le bon sens du terme !

Evidemment, autour de vous, des amis et des connaissances trouvent du travail sans l’atout du Personal Branding. Mais à quel prix ? Après combien de mois et d’efforts ? Et surtout quels postes ?

Nul doute que le Personal Branding peut vous aider, mieux que tout autre outil ou méthode, à façonner les contours du poste de vos rêves. Celui pour lequel les recruteurs vous appelleront. A vous de jouer !

Related Posts